Test n°2 – Zoo Tycoon – Xbox One & Xbox 360

zoo-tycoon-xbox-360-1377007720-011

Pas d’aventures épiques et de combats sanglants aujourd’hui. C’est la veille de Noël et j’ai choisi de vous parler du reboot de la série Zoo Tycoon sur Xbox One et Xbox 360, sorti à la fin de Novembre 2013.

Zoo Tycoon est un jeu de Gestion/Simulation qui vous place à la tête d’un parc animalier. Bien connu des joueurs PC, le titre décide de prendre un nouveau départ en exclusivité sur les consoles de Microsoft.

L’idée générale est toujours la même : Agrandissez votre zoo pour lui faire atteindre une dimension mondiale, faites le bonheur de vos animaux et de vos visiteurs et aménagez le zoo de vos rêves. Cependant, qui dit reboot dit changement et Zoo Tycoon n’échappe pas à la règle. Les puristes du jeu sur PC seront sans aucun doute frustrés de ne pas retrouver une personnalisation aussi poussée que dans les opus précédents. Ici, enclos et marchands ont une forme prédéfinie, vous ne placez plus vos chemins vous-même mais le jeu les crée selon l’endroit où vous placez vos constructions. La décoration générale de votre parc reste bien sûr en votre pouvoir, mais comme le jeu décide pour vous d’une partie de l’aménagement, au final, à part quelques changement dans les détails, votre parc sera sensiblement toujours le même… Autre gros regret de ce reboot, c’est le nombre d’animaux. Alors qu’on s’était habitué avec les épisodes précédents à un nombre assez conséquent de bestioles en tous genres – du chimpanzé le plus commun aux dinosaures, rappelez-vous – on peut reprocher à cet opus de ne proposer que huit familles d’animaux (contenant plusieurs espèces chacune) et une dizaine de petit animaux pour les « mini-enclos ». Néanmoins, ce Zoo Tycoon a ses qualités : plutôt jolie graphiquement,  il nous porte au plus près des animaux grâce au système d’interactions avec les animaux (à savoir le nourrissage, le lavage et le jeu) clairement reprises de Kinectimals. De même, l’aspect gestion est assez simpliste et n’assouvira pas vraiment les envies des passionnés du genre.

Et c’est là tout le problème de Zoo Tycoon, il s’adresse à un public jeune. Alors oui, nourrir un éléphant et faire « coucou » à un ours c’est rigolo, mais quand on a passé 15 ans on en attend un peu plus, et c’est pour ça que ce reboot aura du mal à trouver son public, parce qu’on s’y ennui assez vite.

Bon jeu dans l’ensemble, Zoo Tycoon, pèche par son manque d’animaux et de personnalisation. Un jeu qui réjouira sans doute les plus jeunes mais qui lassera assez vite les fans de la série ou de ce genre de jeu, même s’ils pourront quand même passer un moment sympa.

Publicités

Test n°1 : The Wolf Among Us – Episode 1″Faith »

thewolfamongus_002_bigby_colin_apartment

Alors que la première saison du point ‘n click The Walking Dead est encore dans toute les mémoires et que la saison 2 pointe le bout de son nez, le studio Telltale Games remet le couvert avec The Wolf Among Us en Octobre 2013.

The Wolf Among Us reprend sensiblement le même gameplay que The Walking Dead, on se retrouve une nouvelle fois aux commandes d’un point ‘n click divisé en cinq épisodes dont la narration est influencée par les choix faits par le joueur.

Mais pas d’apocalypse zombie cette fois! Le jeu prend place dans le Bronx à New York dans lequel les personnages de contes, les Fables, vivent parmi les hommes.  Vous incarnez Bigby Wolf, anciennement Grand Méchant Loup, aujourd’hui détective à la Max Payne chargé de maintenir l’ordre parmi les Fables. Vous faites la connaissance d’une mystérieuse jeune femme, Faith, alors que vous avez été appelé pour mettre fin à une dispute violente qui l’oppose au Bûcheron. Plus tard dans la nuit, vous découvrez la tête tranchée de Faith sur les marches menant à votre appartement. Grâce à l’aide de votre collaboratrice Blanche-Neige, vous devrez tenter d’identifier le meurtrier de la jeune femme avant qu’il frappe de nouveau.

Alors que le style comics et une nouvelle fois au rendez-vous plus grandiose que jamais, The Wolf Among Us pose une ambiance mature et sobre digne des meilleurs films noirs et on y retrouve des personnages de contes sombres et désabusés. La direction artistique et la bande originale sont simplement magistrales, les personnages sont attachants et le suspens reste entier du début à la fin.

Bref, Telltale Games frappe encore très fort avec qui pourrait bien être un des gros jeux de cette année. Il va être dur de prendre son mal en patience jusqu’au premier trimestre de 2014 pour poursuivre l’aventure!