Test n°8 : The Last Of US Remastered

446450

Si le monde devait s’écrouler et que les zombies envahissaient les rues du monde entier combien de temps seriez-vous capable de survivre? Et surtout, que seriez-vous prêt à faire pour rester en vie? Aujourd’hui, je vous parle du Survival-Horror/Action primé plus de 200 fois de Naughty Dog, sorti en 2013 sur PS3 et remasterisé en Juillet dernier sur PS4 : J’ai nommé The Last Of Us. Alors pompe à fric ou vrai coup de coeur?

Avant tout, un petit synopsis du titre s’impose. Vous êtes Joel, un père de famille banal, qui élève seul sa fille Sarah dans la ville d’Austin. Mais votre quotidien va brutalement changer le soir de votre anniversaire avec l’apparition d’une infection au Cordyceps, un champignon toxique. Vous tentez de fuir Austin avec votre fille et votre frère, Tommy, mais vous êtes rattrapé par l’armée qui élimine tous les porteurs potentiels du virus. Sarah est touchée et meurt dans vos bras… Votre aventure commence réellement vingt ans après de début de l’épidémie. Vous avez 50 ans à présent, vous tentez de survivre du marché noir des tickets de rationnement et des armes dans ce qui reste de Boston. Votre dernière affaire ne s’est pas passé correctement et Robert, un chef de gang de seconde zone, a revendu vos armes aux Lucioles, un groupe para-militaire terroriste. La chef des Lucioles, Marlene, vous confie que pour récupérer vos armes, vous devez livrer Ellie, une jeune orpheline de 14 ans à un autre groupe de Lucioles en zone démilitarisée. Mais voilà, toutes les Lucioles au point de rendez-vous ont été tuées et Ellie s’avère être bien plus importante que prévu, elle est immunisée au Cordyceps. Il s’ensuit un road-trip à travers les États-Unis pour retrouver les Lucioles et sauver l’humanité.

A l’heure où les titres manquent encore cruellement sur les nouvelles consoles de Sony et Microsoft, l’apparition (ou plutôt la réapparition) de The Last Of Us sur PS4 laisse deux impressions. La première c’est un soulagement de voir enfin un très bon jeu apparaitre sur une plate-forme qui n’a pas encore eu l’occasion de montrer ce qu’elle avait dans les tripes; la seconde, c’est que le jeu en question est l’une des plus grosses réussite de la PS3 et donc pas quelque chose de réellement nouveau. Le verdict en ce qui concerne The Last Of Us est entièrement positif : la remasterisation apporte un vrai plus graphiquement, et le soft reste toujours un road-trip extraordinaire et poignant à travers les États-Unis. Mais quid des joueurs qui l’avaient terminé il y a un an sur PS3? Ils prendront probablement du plaisir à retrouver un titre aussi excellent mais ils n’y verront pas de franche nouveauté. Alors on serre les fesses en espérant que les jeux à venir sur PS4 et Xbox ONE ne soient pas simplement une déferlante de vieux titres à succès retapés vaguement en 4K, parce que même si l’effet nostalgie fait toujours plaisir, les joueurs veulent du neuf.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s